Nos Partenaires

Les partenaires du Festival

Edito

En 2015, le Festival du Film de Chercheur, ira à la rencontre de nouveaux partenaires et de nouveaux territoires lorrains : Jarny, Darney, Domremy, Thionville, Dommartin sous Amance, et la maison d’Arrêt de Metz Queuleu. Les thématiques seront variées : mathématiques et histoire de l’alimentation en février, nous aborderons la géologie pendant 3 jours à Forbach grâce aux chercheurs du CRPG et en collaboration avec la cité scolaire Jean Moulin. Avec Science & You le Festival sera mis en valeur puisque les finales du Concours Chercheur en Herbe et de Filmer sa recherche se dérouleront pendant la manifestation les 3, 4, 5 juin au Centre Prouvé à Nancy. Et en septembre, l’appel à films pour la compétition 2016 du FFC sera ouvert. Nous continuerons bien entendu nos "Rendez vous" annuels dans les différentes communes de Lorraine qui nous ont déjà accueillies. Nous remercions tous les chercheurs qui accompagnent les projections et qui prennent le temps d’échanger avec le public. Nous remercions nos partenaires qui s’impliquent dans les choix des thématiques. Chaque projection se construit à plusieurs et nous emmène souvent "là où nous n’avions pas prévu d’aller", quoi de plus intéressant ! A bientôt donc ici ou là. L’équipe du Festival Véronique Bronner, Sabah El Gharbaoui et Jacqueline Ries

A la une

DES MACHINES INTELLIGENTES AUX MACHINES PENSANTES

JEUDI 21 MAI A PARTIR DE 17H30 AU CENTRE PROUVE DE NANCY pour une grande soirée Science-Fiction & Histoire, dans le cadre de SCIENCE & YOU !

Projection-débat proposée et animée par Nicolas Dupuy – docteur en physico-chimie moléculaire. En présence de Alain Dutech (chargé de Recherche en Intelligence Artificielle - INRIA) et de Olivier Boutin (post-doc en Ingénierie des Systèmes Eco-Techniques - CRAN).

Intelligence artificielle, robots… des mots qui ont aujourd’hui une forte résonance auprès d’un public de plus en plus connecté. Souvent rêvée, parfois crainte, l’interface homme-machine est un vaste sujet de recherche tant d’un point de vue scientifique que sociologique et philosophique. Cette interaction entre l’homme et la machine a fortement évolué au cours de ces dernières décennies pour maintenant entrer dans notre quotidien.

A travers la (re)découverte de films emblématiques de la science-fiction des années 50 à aujourd’hui, nous vous proposons une approche cinématographique du lien entre l’Homme et les machines (intelligentes) et plus particulièrement les robots.

20H30 : La science en marche : Détours étonnants d’une histoire chaotique.

Conférence animée par Arnaud Fischer (Université de Lorraine - UMR 7565) Grands timides ou mandarins, malchanceux ou plagiaires sans scrupules, visionnaires aux moyens dérisoires, cobayes inconscients du danger, acharnés affrontant dogmes et préjugés, érudits tutoyant l’art ou la littérature, les savants du passé nous ont livré un héritage à la mesure de l’extravagance de leurs méthodes. Retour sur quelques méandres cocasses de la construction scientifique.

POURQUOI LES FEMMES SONT-ELLES PLUS PETITES QUE LES HOMMES ?

LUNDI 27 AVRIL 2015 - 20h30 - Cafétéria du resto’U Campus Sciences VANDOEUVRE

Le film sera accompagné par Véronique Kleiner, réalisatrice et Laurent Heyberger, Maitre de conférences en Histoire contemporaine à l’Université de Technologie de Belgfort-Montbéliard

Cette soirée est organisée en partenariat avec le Crous Nancy-Metz Lorraine

Partout dans le monde, les femmes sont en moyenne plus petites que les hommes. Même chez les Européens du Nord, qui sont actuellement les plus grands du monde, leur taille est inférieure à celle des hommes d’une quinzaine de centimètres environ. Le dimorphisme sexuel de taille, comme l’appellent les scientifiques, n’est cependant pas universel. Il y a des espèces animales où les femelles sont plus grandes que les mâles - les baleines bleues, par exemple. Si le plus grand mammifère au monde est une femelle, pourquoi en va-t-il autrement chez les humains ? Les spécialistes de la question nous racontent une histoire inédite, au carrefour de la biologie, de la médecine, de la paléoanthropologie et de la sociologie. Ces experts travaillant en France, au Royaume-Uni, en Italie, en Allemagne et aux États-Unis retracent leurs découvertes sur l’évolution qui, pour une fois, mettent les femmes sur le devant de la scène.

Prochainement